Aller au menu Aller au contenu
Synthèse et propriétés de monocristaux, de poudres, films minces ou hétérostructures

Etudes à l'interface avec la matière biologique

> LMGP_Présentation > LMGP_Actualites

Synthèse et propriétés électroniques des phases MAX et MXenes

Publié le 8 février 2023
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In
du 8 février 2023 au 25 février 2026

Synthèse et propriétés électroniques des phases MAX et MXenes

MAX_MXENES

MAX_MXENES

Les phases MAX forment une famille importante de matériaux qui combinent de façon unique des propriétés des céramiques et des métaux. Les projets ANR Maxycrist puis Melodic ont permis de développer des méthodes de croissance cristalline menant à la formation de monocristaux de phases MAX de taille centimétrique, par exemple Cr2AlC. La croissance de ces monocristaux nanolamellaires nous permet de déterminer les anisotropies de propriétés physiques imputables à leur structure cristalline. En particulier, des mesures de photoémission « ARPES », en collaboration avec l’université de Nagoya, permettent une mesure presque directe de leur structure de bandes et de leur surface de Fermi [1].

Nous utilisons nos monocristaux de phases MAX pour synthétiser des MXenes de dimensions macroscopiques. Les MXenes forment la plus grande famille de matériaux 2D, avec un fort potentiel pour des applications variées [2-4]. En collaboration avec l’Institut PPRIME, nous avons proposé une approche pour synthétiser des MXenes V2CTz de grande surface mettant à profit une étape d’implantation et utilisant un monocristal comme phase mère. Les feuillets de MXenes multicouches V2CTz obtenus sont les plus étendus dont on ait jamais reporté la synthèse. De plus, la conversion de V2AlC en V2CTz 2D ne prend plus que 8h, ce qui est 10 fois plus rapide que les protocoles habituellement utilisés pour l’exfoliation des poudres de V2AlC. Cette facilitation de la gravure et la réduction concomitante et significative de sa durée sont liées aux défauts induits dans les couches Al par l’implantation ionique. Ce travail ouvre des perspectives intéressantes pour une synthèse rapide de couches de MXenes macroscopiques, et va stimuler la découverte de propriétés physiques originales..

[1] T. Ito, D. Pinek, T. Fujita, M. Nakatake, S.I. Ideta, K. Tanaka, T. Ouisse, Phys. Rev. B 96, 195168 (2017)
[2] H. Pazniak, A.S. Varezhnikov, D.A. Kolosov, I. A., Plugin, A. Di Vito, O.E. Glukhova, P.M. Sheverdyaeva, M. Spasova, I. Kaikov, E.A. Kolesnikov, P. Moras, A.M. Bainyashev, M.A. Solomatin, I. Kiselev, U. Wiedwald, V.V. Sysoev, Adv. Mater. 33, 2104878 (2021).
[3]A. Agresti, H. Pazniak, S. Pescetelli, A. Di Vito, D. Rossi, A. Pecchia, M. Auf der Maur, A. Liedl, R. Larciprete, D.V. Kuznetsov, D. Saranin, A. Di Carlo, Nat. Mater. 18, 1228-1234 (2018)

[4] A. Yakusheva, D. Saranin, D. Muratov, P. Gostishchev, H. Pazniak, A. Di Vito, T. Son Le, L. Luchnikov, A. Vasiliev, D. Podgorny, D. Kuznetsov, S. Didenko, A. Di Carlo, Small 18, 2201730 (2022).
[5] H. Pazniak, S. Hurand, N. Guignard, S. Célérier, U. Wiedwald, T. Ouisse, M.-L. David, V. Mauchamp, ACS Appl. Nano Mater., 5, 8029–8037 (2022).


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 26 septembre 2023

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle UGA
  • Tutelle Grenoble INP
Université Grenoble Alpes