Aller au menu Aller au contenu
Synthèse et propriétés de monocristaux, de poudres, films minces ou hétérostructures

Etudes à l'interface avec la matière biologique

> LMGP_Présentation

Au revoir Gérard Delabouglise!

Publié le 11 décembre 2020
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In
Communiqué du 10 décembre 2020 au 24 mars 2021

C'est avec tristesse que nous communiquons le décès de Gérard Delabouglise

Gerard Delabouglise

Gerard Delabouglise

Gérard Delabouglise nous a quitté le 10 Décembre 2020. A travers ces quelques lignes, nous désirons lui rendre hommage et évoquer quelques souvenirs.

Gérard est arrivé à la « section de Génie Physique » dans les années 1968. Il venait de l'ENSERG et le laboratoire était installé à l’époque avenue Félix Viallet. Rejoint rapidement par D. Chassoulier. Il a accompagné l’emménagement du laboratoire sur le campus (bâtiment en face de la piscine), où il a retrouvé J.C. Joubert, B. Bochu, R. Fruchart… et son équipe.

Initialement, il était chargé du montage des TP dans le cadre de la création de l’école de Physique, issue de la section de Génie Physique de l’ENSIEG. Il avait en particulier grandement contribué à la mise en place des TP de 2ème année. Déjà à cette époque, il était reconnu pour sa compétence en électronique.

Suite à la formation de l'ER 155, dernière étape avant la création du LMGP, il partageait son activité entre la partie TP et l'appui à la recherche. De très nombreux montages du labo lui doivent beaucoup et on peut dire que tous les permanents du labo ont eu recours à ces compétences à un moment ou un autre.

Passionné par son métier, il était toujours disponible pour s'attaquer à des problèmes difficiles faisant appel à ses vastes connaissances en électronique, traitement du signal et mécanique. Ses compétences étaient reconnues au-delà du LMGP et bien des collègues ont fait appel à lui.

Elément clé du laboratoire et à ce titre promu rapidement au grade d'ingénieur INPG (1A ingénieur de recherche en fin de carrière), il reçut la décoration de Chevalier de l'ordre des Palmes Académiques pour l'ensemble de son travail dans l'établissement.

Mais Gérard était beaucoup plus qu'un brillant technicien, il était un être exceptionnel par sa gentillesse et son intelligence. D'une grande humanité, il ne voulait pas voir quelqu'un dans la difficulté et il cherchait toujours à l’aider.

De par sa passion pour la culture, sa curiosité et son goût de la lecture, il avait une très grande connaissance des problèmes de notre monde et adorait les grandes discussions à ce propos, auxquelles il participait avec conviction, et toujours avec une approche très humaine, en particulier pour les jeunes membres du laboratoire. Plusieurs générations de thésards s’en souviennent.

En résumé, Gérard est parti victime de ce virus dont il aurait surement adoré discuter à l'infini des méfaits sur notre mode de vie.

Tous tes collègues et amis ont une pensée émue pour toi, Gérard. Ils ne t’oublieront pas.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 22 février 2021

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
Université Grenoble Alpes